- La culture de tomate industrielle

Recent-Post

La culture de tomate industrielle


Plante et importance de la culture au Maroc : 

  La tomate ( Lycopersicum esculentum Mill ) est une plante annuelle, originaire du Perou. Elle appartient à la famille botanique des Solanacées. Le fruit présente une excellente valeur nutritive et gustative (sucres 5 %; protéines 1,5 %; acides organiques 0,5 %; sels minéraux K, Ca; Mg; Na; Fe; P; S et Cl; Vitamines B1; B2; C et carotènes). La tomate joue un rôle dans le fonctionnement des reins et du tube digestif. Au Maroc, la tomate industrielle est produite dans le périmètre du Loukkos, en premier lieu, et dans différentes régions du Saïs, Haouz...

Exigences édapho-climatiques : 

plante de saison chaude, l'optimum de croissance se situe vers 21- 24 °C ; température minimale de sol 15 °C ; pH optimal de sol 6,8).

Variétés, semis, plantation et travail de sol : 

  Les variétés utilisées au Maroc font partie des deux principaux groupes de tomate, à croissance indéterminée ou à croissance déterminée. Les variétés à croissance indéterminée sont les plus utilisées (exemples: Saint Pierre; Casaque rouge; Marglobe; Montfavet; Monymaker). Les variétés à croissance déterminée sont aussi utilisées (exemples: Heinz; Roma; Homestead). Les américains utilisent exclusivement des variétés hybrides (obtention de 1995), exemples: Hally, Heinz 8892, Brigade, Heinz 3044, Heinz 9280. La multiplication est sexuée; elle se fait par plants (la pépinière est d'une utilisation courante; dans le Loukkos, la pépinière dépasse 500 ha pour une plantation sur 5.000- 6.000 ha de tomate industrielle). Parfois, le semis direct est effectué; il ne réussit que si des précautions sont prises (désherbage, remplacement des manquants, éclaircissage, bonne préparation du lit de semence...etc). La dose de semis est de 1-3 kg/ha pour un semis direct et 80-100 g/ha pour un semis en pépinière. Il y a 250-500 graines/gramme de semence. Le minimum officiel de germination des semences est 75 %. Le stade de repiquage en place définitive est 6-7 feuilles (après 30-40 jours en pépinière selon les conditions de chaleur régnantes). La préparation du sol, la dose de semis, les soins donnés à la pépinière et la plantation sont des opérations identiques à celles effectuées pour tomate sous abri. L'arrangement des plants diffère, pour la tomate industrielle, selon le type de croissance de la variété; pour la croissance indéterminée, on laisse 1 m entre les jumelées, 0,7 m entre lignes dans la jumelée et 0,4 m entre plantes dans le rang; pour la croissance déterminée, on laisse 0,7- 0,8 m entre jumelées, 0,5 m entre les rangs et 0,3 m entre plantes dans le rang. La date de semis est Mai-Juin, en général.

Irrigation et soins culturaux : 

  Il faut que l'humidité de sol soit au niveau 80 % (sol à sa capacité au champ). L'irrigation doit être régulièrement menée (au moins une fois par semaine pour un sol moyen et plus fréquemment pour un sol sableux). Les soins donnés à la culture sont le remplacement des manquants pour un semis direct, le désherbage, binages et buttages avant la pleine floraison. En période post florale, il ne faut pas déranger la plante (pas de taille, ni palissage, ni tuteurage).

Fertilisation : 

  La tomate est une plante vorace. Comme fumure de fond, on apporte 30-40 T/ha de fumier + 50 kg/ha de N + 120 kg/ha de P2O5 + 120 kg/ha de K2O. En couverture, on apporte 40 kg/ha de N + 60 kg/ha de P2O5 + 30 kg/ha de K2O à la mi-croissance et 30 kg/ha de N + 40 kg/ha de K2O à l'apparition du premier bouquet et à sa maturité.

  Protection phytosanitaire : 

  En cas d'utilisation de l'aspersion, les maladies cryptogamiques sont dangereuses, surtout le mildiou. En cas du système gravitaire ou de l'irrigation localisée (goutte-à-goutte), le problème est moindre. Il faut mener une lutte préventive sinon la réussite de la culture est hasardeuse. Il faut faire attention aux ennemis suivants: pucerons, mineuse, vers gris et vers blanc, nématodes, bactériose, oïdium, viroses et désordres physiologiques (pourriture apicale, éclatement des fruits, coup de soleil...).

Récolte et conservation : 

  La récolte a lieu lorsque les fruits deviennent mûrs (rouges). En général, au Maroc, on fait 3-4 passages, espacés de 4-7 jours entre eux. La période de cueillettes dure alors près d'un mois. Il faut donc choisir des variétés à maturité groupée. Dans d'autres pays, la récolte est unique; elle est effectuée par une machine récolteuse détruisant les plantes. Il n'y a ni triage, ni conditionnement. Le produit est rapidement acheminé à l'usine de transformation (conserveries pour mise en boites, jus...). Des unités de séchage utilisent le produit pour le transformer en poudre sèche ressemblant à la paprika. Il est alors traité par de grands séchoirs avant de l'emballer et l'expédier à l'étranger.

 
Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II
Département d'horticulture
Pr Ahmed Skiredj, H. Elattir et A. ElFadl