- Almeria désigne la région nord-est du Maroc comme ayant un grand potentiel agricole

Recent-Post

Almeria désigne la région nord-est du Maroc comme ayant un grand potentiel agricole

 

Des chercheurs de l'Université d'Almeria (UAL) étudient le potentiel de la région nord-est du Maroc, actuellement une zone agricole émergente pour le secteur  agricole.
Ceci est l’une des conclusions de la conférence consacrée à la présentation des résultats du projet COOPTRUST, financé par le Programme européen de coopération des frontières (Espagne) et deux institutions marocaines: l’ORMVA de la Moulouya à Berkane et l'Université Mohammed I, d'Oujda (voir article du 12 février).
Le directeur du projet COOPTRUST, Fernando Aguilar, a déclaré que "ce projet est conçu comme un moyen pour continuer à collaborer avec des partenaires marocains pour l'analyse conjointe et l'évaluation du développement du flux des biens, des produits et des services entre le Maroc et Almeria."
En ce qui concerne cette ligne de travail, les chercheurs vont publier une monographie sur l'évolution à moyen terme et long terme de la production agricole du nord-est du Maroc et sa relation avec l'agriculture d'Almeria, en tenant compte des potentiels économiques complémentaires pour le développement du secteur des deux côtés. La faisabilité de la mise en place d'un centre logistique des produits périssables à proximité du port d'Almeria sera également étudiée. Tout cela a été révélé dans la conférence de presse donnée par Julian Cuevas, le vice-président de l'internationalisation et de la Coopération au Développement, Trinidad Cabeo, le président du Port d'Almeria et Mimoun Chourak, le coordinateur du groupe de travail à l'Université Mohammed I d'Oujda.
Autres lignes d'action du projet se sont concentrées sur le développement d'une base de données géo-référencées sous forme numérique basée sur la combinaison d'images multi-temporelles pour créer un modèle numérique d'élévation du bassin inférieur du fleuve de Moulouya.
L'intégration des données de carte numérique et la mise en œuvre de l’ensemble des données cartographiques ont été réalisées dans un SIG (système d’Information Géographique) Open Source. En outre, une analyse a été faite des ressources naturelles de la zone et leurs qualités, et également une étude sur l'impact de la production du Maroc sur le secteur de la commercialisation des produits agricoles d’Almeria, en tenant compte des divers facteurs juridiques et économiques qui peuvent affecter le trafic de marchandises à travers Almeria .
Les rapports techniques de différentes catégories ont également été discuté, à savoir "L'appréciation de l'eau comme une ressource rare et nécessaire pour le développement de la région orientale du Maroc" et "l’étude sur les conditions psychosociales des travailleurs agricoles dans le périmètre irrigué Triffa : Analyse et évaluation par la méthode MPF ".
Le projet COOPTRUST porte le slogan "Travailler ensemble pour donner une chance à la confiance". Il vise à établir les bases pour améliorer la connaissance de l'environnement local du Maroc en tant que première étape pour procéder à des programmes de coopération cohérents, afin d'améliorer la confiance dans les agents sociaux et économiques et, en particulier, pour évaluer les progrès réalisés pour atteindre les objectifs fixés par le projet .
Les activités se concentreront sur les zones irriguées de la région du Nord-Est du Maroc, située dans le bassin de Moulouya, à peu près entre le Nador et Berkane. Le port de Nador (Beni Ansar) est particulièrement important, car il constitue une porte clé pour le commerce national et international dans la région.


Source : freshplaza.com