- Les maladies cryptogamiques : La rouille

Recent-Post

Les maladies cryptogamiques : La rouille





La rouille est un nom vernaculaire donné en français à de nombreuses maladies cryptogamiques des végétaux. Les responsables sont des champignons Basidiomycètes parasites de l'ordre des Pucciniales (anciennement Uredinales) (la plupart des rouilles).
Certaines rouilles sont dues à des Oomycota de l'ordre des Peronosporales (rouille blanche due à Albugo).

Symptômes et dégâts

La rouille est assez facile à repérer et à reconnaître. La face supérieure de certaines feuilles présente des auréoles rougeâtres ou jaunâtres, et lorsque l'on retourne la feuille, on découvre, sur sa face inférieure, de petites pustules poudreuses dont la couleur varie du beige au brun, en passant par le jaune et le orange.
Les feuilles atteintes assurent moins bien leur fonction photosynthétique, la chlorophylle étant détruite par endroits. Elles finissent par tomber. La plante est ainsi affaiblie (fleurs moins abondantes et plus petites, récolte de fruits et de légumes considérablement réduite, ralentissement de la croissance...), et son aspect devient peu esthétique. Dans les cas les plus graves, la totalité des feuilles peuvent tomber, mais la survie du végétal est rarement menacée. La rouille est ainsi une maladie gênante, mais peu dangereuse.

Causes de la maladie


La rouille est causée par un champignon : c'est une maladie cryptogamique. En fait, de nombreux champignons différents peuvent être responsables de ce que l'on nomme "rouille" : derrière ce terme se cachent donc de nombreuses maladies dont les symptômes et les dégâts sont similaires.
Le champignon -et donc la maladie- se développe entre le printemps et l'automne. Il est transporté par le vent, ou transmis par contact (contamination d'une plante par une autre, outil de jardinage mal nettoyé...). Il passe l'hiver dans les débris de végétaux (feuilles, branches...), où il attend le retour du printemps pour reprendre son développement et contaminer de nouveaux hôtes.

Facteurs favorisant l'apparition de la rouille

Les champignons causant la rouille se développent mieux lorsque le temps est pluvieux, ou l'ambiance humide (serre). Des arrosages répétés du feuillage en été favorisent aussi l'apparition de la maladie. Enfin, une mauvaise circulation de l'air (lieu confiné, végétaux trop serrés les uns contre les autres, feuillage très dense...) est également une cause d'apparition de la rouille.
Bien souvent, lorsque les conditions deviennent moins favorables au champignon, la maladie disparaît d'elle-même (moins d'humidité, meilleure aération...).

Traitement

Les moyens de lutte contre les rouilles

Traitements naturels

Le traitement classique consiste à supprimer puis brûler les feuilles atteintes et à pulvériser préventivement de la bouillie bordelaise et d'augmenter la distance entre les rangées de plants et d'orienter celles-ci pour que l'humidité stagnante soit limitée par une exposition judicieuse aux vents dominants.

Traitements phytosanitaires

L'arsenal phytopharmaceutique actuel est plus efficace avec les molécules: Azoxystrobine , Propiconazole , Flutriafol , Carbendazime , Epoxiconazole .................


                                                                                                                   référence :  fr.wikipedia.org
                                                                                                                                                                             gerbeaud.com
                                                                                                                                                                             index phyto 2014