- Elevage de chevaux

Recent-Post

Elevage de chevaux


L'élevage équin est l'ensemble des opérations visant à faire naître des animaux équidés domestiques appartenant aux espèces Equus caballus (cheval), Equus asinus (âne) ou des mulets, hybrides des deux précédents, au profit de l'activité humaine. Il peut fournir des animaux destinés au sport, aux loisirs, ou à la production de viande, mais également des produits issus de ces animaux comme le lait de jument, le cuir ou le fumier.
Le processus d'élevage a conduit à la domestication du cheval et à l'émergence de races spécialisées. Ces productions sont encadrées et se doivent donc, en Europe de satisfaire aux règles du paquet hygiène. Au niveau international, les règles sont posées par l'office international des épizooties ou organisation mondiale de la santé animale, d'une part, et le codex alimentarius d'autre part. Toutes les activités liées à l'élevage équin sont considérées en France comme purement agricoles.

Spécificités des élevages équins

Le terme d'équin rassemble le cheval, l'âne, et même le zèbre puisqu'il existe des hybrides issus de ces trois espèces. Toutefois, l'élevage équin concerne généralement le cheval. Les métiers d'élevage équin, dont l'éleveur est l'acteur principal, sont liés à la sélection de différents équidés dans le but d'en faire le commerce. L'éleveur supervise l'ensemble des opérations visant à faire se reproduire ces animaux au profit de l'activité humaine. Il fournit des équidés et des produits issus des équidés (viande de cheval, fumier, parfois cuir et lait d'ânesse ou lait de jument) et met à disposition ses animaux reproducteurs (étalon et poulinière).
La conduite d'une orientation pour l’élevage est plus longue et complexe pour le cheval que pour d'autres animaux domestiques de taille plus réduite. L'intervalle de génération est de cinq à six ans minimum, les animaux sont d'une grande longévité (vingt-cinq ans en moyenne) et les juments ne mettent bas qu'un poulain à la fois (sauf exception), une fois par an. De ce fait, la production d'un cheval adapté à une situation socio-économique particulière est difficile.
Si le modèle des poulains qui naissent est relativement fixé dès la naissance, les éleveurs et l'environnement influencent leur caractère

Conditions requises

L'élevage équin requiert une certaine surface et des équipements. Une vaste zone herbagère sur sol portant est préférable pour des raisons économiques. Un climat océanique est plus adapté car sous climat continental, l'herbe pousse moins longtemps, ce qui entraîne des coûts supplémentaires en nourriture. Trop d'humidité n'est pas souhaitable car cela favorise le développement de parasites, de plus le cheval tolère mal l'humidité stagnante. Il faut également prévoir la nourriture, et de la paille. La proximité des services vétérinaire et de maréchalerie est aussi à prendre en compte.
Le ratio conseillé est d'un cheval par hectare de pâture, il peut varier légèrement selon le type de cheval choisi : les juments poulinières de course et de sport, moins rustiques, peuvent demander deux hectares. Les bovins et les ovins peuvent partager sans risques les pâtures des chevaux, tout en se nourrissant de végétaux refusés par ces derniers. Les conditions d'élevage des chevaux peuvent varier énormément selon la race choisie, certaines étant plus rustiques que d'autres. Les chevaux sont plus ou moins exigeants en nourriture, plus ou moins sensibles aux variations du climat, et plus ou moins sujets au maladies ou aux problèmes de pied. On considère que la race la plus fragile est le Pur Sang, suivie des chevaux proche du sang de type trotteur ou Selle français. Les chevaux Arabes sont assez rustiques, poneys et chevaux de trait, dits « à sang froid », sont les moins exigeants

Clôture et hébergement

Pâtures clôturées avec des poteauxet des lisses en bois.

Une bonne clôture de pâture à chevaux doit avant-tout être visible, solide, et suffisamment haute pour que le cheval ne puisse pas passer par dessus. Le fil de fer barbelé ou torsadé est à proscrire car très dangereux, il cause de graves blessures. Il faut, dans les cas où il n'est pas possible de le remplacer, le doubler avec une clôture électrique à l'intérieur, afin que les chevaux ne puissent pas s'en approcher. Les poteaux complétés de lisses en bois et les haies épaisses sont les meilleurs choix.
Un aménagement minimal de la pâture est nécessaire. Il vaut mieux assécher les mares et trous d'eau, ou en empêcher l'accès pour éviter des accidents, et placer un abreuvoir remplit régulièrement. Les épineux, comme les ronces, doivent également être ôtés. Toute pâture doit comporter un abri permettant au cheval de se protéger des intempéries, en particulier de la pluie.

 source : fr.wikipedia.org