- Réussir une bouture de racine

Recent-Post

Réussir une bouture de racine




Le bouturage de racines est simple à réaliser et très gratifiant, offrant un taux de succès d'environ 80 % si les végétaux ont été bien choisis.
Cette fiche pratique vous explique comment réussir une bouture de racine et détaille les gestes techniques qui vous permettront de multiplier une plante à peu de frais.


Zoom les boutures de racine

Les végétaux à privilégier pour des boutures de racine

Les boutures de racines se font à partir des végétaux suivants :
  • Vivaces à racines charnues : acanthe, aconit, amour-en-cage, anchusa, anémone du Japon, chardon décoratif, cœur de Marie, gaillarde, géranium sanguin, hélénium, hélianthus, lupin, molène, pavot d'Orient.
  • Arbustes drageonnants : ailante, aralia, céanothe, corète du Japon, cotinus, framboisier, hibiscus, rosiers rugosa, lilas, sumac de Virginie.

Période pour faire vos boutures de racines

Théoriquement, les boutures de racines peuvent se faire à n'importe quel moment de la saison de végétation, soit d'avril à septembre.
En pratique, les résultats sont meilleurs si vous faites vos boutures de racines à la fin du mois d'août ou au mois de septembre, ce qui permettra de repiquer les boutures en godet le printemps suivant.

1-Prélevez la bouture

Prélevez la bouture
© Finemedia

Sur une vivace

  • Avec une fourche bêche, enlevez totalement la plante de terre, en travaillant avec précaution pour ne pas abîmer les racines.
  • Secouez la plante pour faire tomber la terre attachée aux racines. Au besoin, passez les racines sous l'eau.
  • Choisissez une ou deux racines vigoureuses et saines, parmi les plus épaisses, et coupez-les avec un sécateur affûté et propre.
  • Faites attention à repérer le sens des racines (vers le pied mère et vers les extrémités).
  • Avec un couteau affûté et bien propre, coupez des tronçons de racine de 7 à 8 cm de long, en repérant toujours leur sens.
Astuce : pour éviter de vous tromper dans le sens des racines, coupez systématiquement la partie inférieure (vers l'extrémité de la racine) en biseau, juste pour avoir un repère.
  • Replantez aussitôt le pied mère, tassez bien la terre autour de lui et arrosez-le abondamment (10 litres).

Sur un arbuste

  • Creusez la terre à une vingtaine de centimètres du pied de l'arbuste afin de faire apparaître les racines.
  • Avec un sécateur affûté et bien propre, prélevez un morceau de racine.
  • Recouvrez immédiatement de terre les racines que vous avez dénudées et arrosez-les copieusement.
  • Pour la suite, procédez exactement de la même manière que pour les plantes vivaces.

2-Plantez les boutures en caissette

Plantez les boutures en caissette
© Finemedia
  • Préparez une caissette contenant un substrat léger composé d'un mélange de 1 volume de terreau et 1 volume de sable.
  • Plantez les boutures profondément et verticalement dans le substrat, en mettant en terre la partie de racine qui se trouvait vers l'extrémité de la racine (partie coupée en biseau).
  • Ne laissez dépasser qu'environ 1 cm de bouture
  • Arrosez en pluie fine avec le pommeau de l'arrosoir.
  • Placez les boutures à l'abri du soleil, de préférence dans un endroit peu chauffé.
  • Vaporisez régulièrement le substrat avec un peu d'eau, afin de le maintenir légèrement humide.

3-Repiquez les boutures en godets individuels puis en pleine terre

Repiquez les boutures en godets individuels puis en pleine terre
© Finemedia
Au bout de quelques mois des tiges commencent à apparaître sur les boutures (au printemps si vous avez procédé au bouturage en août-septembre). À ce moment-là :
  • Préparez des godets individuels remplis de terreau.
  • Repiquez chaque bouture en godet et laissez-la passer la belle saison ainsi (sans oublier d'arroser).
  • En fin d'été ou début d'automne, repiquez les pieds directement en pleine terre après avoir retaillé très légèrement l'extrémité des racines.
  • Arrosez abondamment après le repiquage définitif.
référence : comprendrechoisir.com