- Des chercheurs turcs développent une nouvelle variété de melon adaptée aux climats secs

Recent-Post

Des chercheurs turcs développent une nouvelle variété de melon adaptée aux climats secs



Les chercheurs de l’université Cukurova de recherche et de développement scientifique qui étudient les dommages potentiels dus aux changements climatiques, ont mis au point une nouvelle variété de melon qui peut être cultivée dans des conditions de déficit hydrique.
L’Institut de recherche agricole de la Méditerranée occidentale (BATEM)  quant à elle, avec d’autres partenaires, a développé cette variété de melon pour qu’elle soit plus tolérante à la maladie de la fusariose (races 0, 1, 2) et qui cause de graves pertes dans différentes régions productrices de melon en Turquie. 
Á cause de la faiblesse des précipitations et la rareté des ressources d'eau, due au réchauffement planétaire et aux changements climatiques, les effets négatifs qui peuvent survenir dans l'agriculture au cours des prochaines décennies sont déjà visibles; pour minimiser l'impact de ces effets, le département de l'Agriculture de l’université Cukurova de recherche et de développement scientifique et le département de l’horticulture de l’Institut de recherche agricole de la Méditerranée occidentale ont développé un projet commun.
Le résultat du projet est le développement de la variété hybride F1 de melon. Des réunions ont été organisées avec les entreprises de semences qui vont par la suite donner les graines aux producteurs. Les graines choisies par les entreprises de semences seront cultivées au cours des prochaines campagnes. 
Le Prof. Dr. Yildiz Dasgan du département de l'Agriculture de l’université Cukurova de recherche et de développement scientifique a fournit des informations sur le projet du " melon résistant à la sécheresse", tout en expliquant que le projet est dans sa phase finale. "La variété de melon du type  kirkagac est à la fois résistante à la sécheresse et à la fusariose (races 0, 1 et 2), et a des formes différentes de fruits (ovale, ronde …), la variété hybride est maintenant prête pour être mise sur le marché", a-t-il affirmé. 
Le Prof. Dr. Yildiz Dasgan en tant que représentant de l'Université de Cukurova a expliqué qu’il a travaillé sur la tolérance à la sécheresse et que Dr mine Unlu de l’institut de BATEM a travaillé sur la résistance à la  maladie du Fusarium, affirmant qu'ils ont atteint des résultats satisfaisants.  Le Prof. Dr. Dasgan a déclaré : "Ce projet est un bon exemple de la mise en œuvre de l'information générée dans les institutions publiques engagées dans la recherche, de l'ingénierie et la technologie.  Notre pays est situé dans une région menacée par le changement climatique dans les dix prochaines années, la résistance à la sécheresse est susceptible de devenir un grand défit, aussi la variété F1 résistantes aux trois races  de Fusarium, qui est une maladie du sol du premier plan dans nos champs. Ces caractéristiques ont suscité l’intérêt des entreprises semencières privées. "