- Les Engrais Verts au Potager Bio

Recent-Post

Les Engrais Verts au Potager Bio




Les engrais verts sont des plantes grosses productrices de matières organiques et capables de capter les éléments nutritifs. Au potager, on les cultive entre deux cultures légumières dans le but d'améliorer la fertilité du sol.

Intérêts des engrais vert


Les engrais verts ont de nombreux avantages :
  • Ils stimulent la vie microbienne du sol en mettant à disposition une nourriture abondante ;
  • Leurs racines plongeantes travaillent le sol en profondeur et en améliorent ainsi la structure ;
  • Ils assurent une couverture du sol, le protégeant ainsi de l'érosion ;
  • Ils captent des éléments nutritifs dans les profondeurs du sol, et pour les légumineuses, dans l'atmosphère. Ces éléments seront utiles aux cultures suivantes ;
  • Ils piègent les nitrates et pourront les restituer pour la culture suivante (alors qu'un sol nu laissera les nitrates s'infiltrer vers les nappes phréatiques) ;
  • Ils permettent une meilleure circulation de l'eau dans le sol ;
  • Ils empêchent le développement des herbes indésirables ;
  • Certains engrais verts, comme le seigle, la phacélie ou le trêfle sont de bons producteurs d'humus.

Inconvénients des engrais verts


La culture d'engrais verts comportent quelques inconvénients à prendre en considération avant d'en mettre en place :
  • Ils puisent dans les réserves du sol pour se développer. Aussi, ils sont à utiliser avec précautions dans les terre pauvres en humus (terres sableuses) ;
  • Ils prennent de la place. Aussi, si vous disposez d'un petit jardin, oubliez les engrais verts.
  • Ils consomment beaucoup d'eau, ce qui peut également être ennuyeux, notamment pour les engrais verts d'été, si l'on dispose de peu d'eau pour arroser.

Quels engrais verts choisir ?

3 grandes familles de plantes sont courramment utilisées comme engrais verts :

Les légumineuses

Les légumineuses les plus employées comme engrais verts sont les féveroles, la vesce, le pois, le trêfle. Les légumineuses fixent l'azote atmosphérique.

Les crucifères

Les crucifères comme la moutarde, le colza ou encore la navette poussent bien dans les sols pauvres en humus (je les recommande donc pour les sols sableux) et se développent rapidement.

Les graminées

Le seigle, l'avoine ou le raygrass sont en général cultivées en mélange avec des légumineuses.

Outre celles appartenant à l'une de ces 3 grandes familles d'engrais verts, quelques autres plantes sont recommandées comme engrais verts :
  • le sarrasin : plante peu exigeante qui a pour principal intérêt de nettoyer le sol des « mauvaises herbes » ;
  • les épinards : cultivés comme épinards, ils permettent d'assurer une bonne couverture du sol au printemps (voir plus bas) ;
  • la phacélie : plante très mellifère et attractive pour les insectes pollinisateurs.

Semer des engrais verts

Les engrais verts se sèment avant ou après la culture principale, évitant ainsi de laisser une parcelle à nue.

Les engrais verts de printemps

Les parcelles destinées aux cultures d'été qui ne seront pas mise en place avant le mois de mai (tomates, concombres, aubergines, poivrons, courges) peuvent être ensemmencées avec des engrais verts. Ceux-ci doivent alors semés suffisamment tôt (tout début de printemps) si l'on veut qu'ils aient le temps de se développer. Ce n'est donc pas possible partout.
En revanche, les parcelles destinées aux légumes d'hiver (carottes,  poireaux, choux, radis d'hiver, céleri, chicorées, panais...) profiteront parfaitement d'une culture préalable d'engrais verts.
Voici deux exemples d'engrais verts de printemps (les poids indiqués correspondent aux quantités de semences à l'are) :
  • Mélange vesce (1 kg) + avoine (800g)
  • Mélange pois (1,2 kg) + avoine (800g)
  • Mélange vesce (600 g) + ¨pois (700 g) + avoine (700g)
    Ces 3 premiers mélanges sont à semer début mars (avant les cultures d'hiver qui seront implantées à partir du mois de juin – Végétation importante.
  • Epinards : à semer en mars sur sur des rangs distants de 40 cm sur les parcelles destinées aux cultures d'été. On pourra consommer une partie des épinards, le reste étant fauché et utilisé comme mulch. On peut effectuer des semis entre les rangs d'épinards.

Les engrais verts d'été

On sème les engrais verts d'été sur les parcelles libérées pendant l'été (après une culture de printemps de pommes de terre, de pois ou de fèves par exemple).
Les engrais verts d'été les plus courramment utilisés sont :
  • Mélange vesce (1 kg) + avoine (800g)
  • Sarrasin (800 g)
  • Moutarde (150 g)
  • Colza (200 g)
Après une culture de culture de légumineuse, on sèmera de préférence du sarrasin ou une crucifère (moutarde ou colza).

Les engrais verts d'automne

Les engrais verts d'automne prennent place sur les parcelles libérées en septembre/octobre.
  • Si l'on veut semer tôt au printemps, on choisira un engrais verts à croissance rapide : en général de la moutarde. Il est impératif de semer avant le 15 septembre.
  • Sinon, on sèmera un engrais vert résistant au gel : vesce d'hiver + seigle par exemple. Cet engrais vert assurera une bonne couverture du sol pendant tout l'hiver et fournira une importante masse végétale bénéfique aux cultures exigeantes (légumes fruits) qui seront mises en place en fin de printemps (deuxième quinzaine de mai/juin)

Détruire les engrais verts

Les engrais verts se fauchent en début de floraison (masse organique à son maximum) et donc avant la formation des graines (pertes de nutriments et propagation de l'engrais vert).
Le jardinier a alors 2 possibilités :
  • Il veut mettre en place une culture tout de suite après l'engrais verts : on fauche l'engrais vert (ou on l'arrache) puis on l'enlève pour le mettre au compost (ou comme mulch sur une parcelle qui ne sera pas ensemmencée dans l'immédiat). Il est en effet impératif d'enlever toute végétation afin d'éviter le phénomène de faim d'azote. On préparera ensuite la terre pour semer ou planter.
  • La parcelle ne sera pas « exploitée » dans l'immédiat : après avoir faucher l'engrais vert, on peut le laisser sur place comme mulch ou encore le broyer pour l'incorporer en surface (avec une Grelinette ou un cultivateur). 2 ou 3 semaines après, l'engrais verts aura amorcer sa décomposition et on pourra, après avoir ameubli le sol à la Grelinette, mettre en place la culture souhaitée.


    Référence : un-jardin-bio.com