- Les éléments secondaires ou méso-éléments ( Le magnésium (Mg))

Recent-Post

Les éléments secondaires ou méso-éléments ( Le magnésium (Mg))


On le retrouve à raison de 0.1 à 0.7% dans la matière sèche ; il est exprimé sous la forme de MgO. C’est l’élément clé de la conversion de l’énergie lumineuse en énergie chimique. Le magnésium est très mobile dans la plante. Il est localisé dans les feuilles et surtout dans les plus vieilles. Les racines ne contiennent que très peu de magnésium.

Les différentes sources de magnésium.

Dans les minéraux magnésiens, les sulfates sont les plus altérables suivit des carbonates et des alumin-silicates qui le sont peu.
Le magnésium échangeable sous forme de Mg2+ provenant soit de la dissolution des carbonates magnésiens soit de l’hydrolyse des minéraux silicatés formant des argiles de type chlorite.

L’administration du magnésium et son assimilation.

L’apport en magnésium s’effectue en même temps que l’apport calcaire

Les rôles physiologiques et agronomiques du magnésium.

  1.  Atome central de la molécule trétrapyrolique des chlorophylles. Il participe également à la synthèse de la xanthophylle et des carotènes donnant la pigmentations des feuilles.
  2. Activateur des ATPases ainsi que catalyseur de nombreuses réactions biochimiques (glycolyse, synthèse des glucides, etc.) dans lequel est engrangé le phénomène de phosphorylation.
  3. Tout comme le calcium et le potassium, le magnésium va neutraliser les acides organiques avec la formation de cristaux tels que l’oxalate, le citrate ou le tartrate de magnésium dans la vacuole cellulaire. Il a donc un rôle de régulation du pH cellulaire.
  4. Intervient dans le fonctionnement des chloroplastes. - Permet la liaison entre les deux sous-unités des ribosomes responsables de la transcription de l’ADN en protéines.
  5. Favorise l’assimilation et la migration du phosphore dans la plante et dans les graines pour former la phytine et les lipides.
  6. Favorise la formation des fruit et des graines.
  7. Élève la teneur en vitamine A et C
  8. Augmente la turgescence par l’hydratation des tissus.
  9. Les rôles agronomiques du magnésium sont semblables à ceux du calcium.


Les carences magnésiennes.


Le magnésium migre aisément dans la plante, les feuilles âgées sont les premières à être sujettes aux carences.
  • Chlorose internervaire. Le limbe pâlit et jaunît excepté les nervures et la  directement adjacente. Ceci est lié à la destruction de la chlorophylle ou au blocage de sa formation dans les zones lointaines des nervures, celles-ci étant les dernières irriguées.
  • La chlorose est suivie de nécroses brunâtres.
  • Diminution de la taille des chloroplastes et de leur structure.
  • Chute prématurée des plus vieilles feuilles surtout chez les fruitiers.

 Ces carences se rencontrent dans les substrats acidifiés, lixiviés, comportant une forte teneur en calcium et en potassium. Il est à noter que les engrais riches en nitrates masquent légèrement la carence tandis que les engrais ammoniacaux la renforcent.

Les excès magnésiens.


 - Brûlure marginale sur les vielles feuilles qui deviennent vert foncé.