- Les maladies cryptogamiques : La gommose parasitaire des agrumes

Les maladies cryptogamiques : La gommose parasitaire des agrumes

Biologie de Phytophthora spp.

Principalement Phytophthora citrophthora Léonian et Phytophthora parasitica Dastur les champignons respensables de cette maladie. Les formes de conservation sont des chlamidospores qui contiennent l’inoculum primaire. La germination de ces spores est induite par une humidité du sol importante et durable (période pluvieuse, irrigation excessive, mauvais drainage...) associée à des températures élevées (30-32°C). Les chlamidospores germent et produisent un sac, ou sporangium, renfermant plus de 50 zoospores. Ces dernières, qui peuvent nager sur une courte distance, sont attirées par chimiotactisme vers les jeunes racines.

De la même façon, les zoospores se trouvant à la surface du sol peuvent être projetées sur le tronc, les branches ou les fruits. Phytophthora spp peut pénétrer directement dans les tissus non lignifiés. Il lui est impossible de traverser directement les tissus lignifiés. Pour cela, une voie de pénétration telle qu’une blessure, une cicatrice florale, ou une fissuration de l’écorce est nécessaire. A partir de ces explications, il est aisé de comprendre que les maladies à Phytophthora spp s’intensifient après une période pluvieuse prolongée, avec des températures élevées (28-32°C), et ce plus particulièrement dans des sols ressuyant mal, mal drainés et/ou excessivement irrigués. La période entre juillet et décembre est très favorable à une recrudescence des maladies à Phytophthora.

Symptômes de la gommose du bois à Phytophthora

Les symptômes de cette maladie se trouvent localisés principalement sur le tronc: au collet chez les arbres francs; juste au dessus du point de greffe chez les arbres greffés. L'attaque se manifeste d'abord par une coloration foncée et partielle de l'écorce; cette dernière se craquelle, se dessèche progressivement, se détache et tombe en écailles, en laissant le bois découvert. La gomme souvent abondante apparaît sur la partie atteinte.

Symptômes de la gommose du bois à Phytophthora


L'écorce peut être affectée d'un côté seulement, mais elle peut aussi être complètement encerclée; dans ce dernier cas, la circulation de la sève est arrêtée, ce qui entraîne le dépérissement de l'arbre. Contrairement à la psorose écailleuse, la gommose parasitaire détruit l'écorce tout entière, en profondeur, y compris le cambium.
L'arrêt de circulation de la sève se répercute sur la frondaison. Si l'attaque est partielle, la branche se trouvant à côté des lésions sur le tronc meurent rapidement. Ses feuilles jaunissent, ses rameaux se dessèchent. Les arbres affectés produisent beaucoup moins et la qualité des fruits est moins bonne.
 Les espèces cultivées les plus sensibles sont les citrons, les cédrats, les limettes et la clémentine; l'orange ; les mandarines sont peu sensibles; la bigarade, le poncirus sont par contre très résistants.

Lutte

Lutte préventive : 

Ce sont des méthodes indirectes de lutte à entreprendre pour éviter de favoriser le développement de la maladie:
Ne pas utiliser de plants non greffés pour les nouvelles plantations et pour les arbres à remplacer. Eviter également d'employer des porte greffes sensibles au phytophthora ;
Pratiquer le greffage haut, pour protéger le greffon des contaminations; éviter de planter profondément de telle sorte que le point de greffe soit suffisamment au dessus du sol ;
Eviter de planter des agrumes dans les bas fonds;  étudier le drainage à faire dans les sols argileux ;
Désherber régulièrement les rangs: une végétation abondante maintient une humidité favorable au champignon ;

Lutte curative : 

 Dans les zones à risques, des applications de fongicides systémiques , peuvent être effectuées deux à trois fois par an au moment des flushes (pour que le produit soit absorbé). Il faut tout de même savoir que des traitements curatifs ne sont efficaces que si la maladie est détectée précocement. La protection doit être renforcé pendant les périodes pluvieuses.
On peut faire recours à un curetage des plaies jusqu'au bois imprégné de gomme reconnaissable à sa couleur jaune paille. Cette méthode peut donner des résultats uniquement dans le cas d'une affection partielle du tronc. Si l'attaque est très avancée, il est préférable d'arracher l'arbre.

Autre forme de Phytophthora

  • gommose de la canne à sucre, Xanthomonas axonopodis pv. vasculorum ,
  • gommose de la myrtille, Botryosphaeria dothidea,
  • gommose des agrumes, Phytophthora palmivora,
  • gommose des agrumes, Botryosphaeria ribis,
  • gommose du pêcher, Botryosphaeria dothidea.

                                                                                                                                      Référence : blogdesagrumes et fr.wikipedia.org