les malasies cryptogamiques : L'anthracnose




L'anthracnose est le nom générique d'une série de maladies cryptogamiques causées par diverses espèces de champignons appartenant à différents genres (Apiognomonia, Colletotrichum, Discula, Gloeosporium, Glomerella, Gnomonia, Pseudopeziza, etc.)

Cycle et conditions favorables

Ces champignons se conservent en hiver dans le sol ou dans les replis des écorces, sur des débris végétaux, feuilles mortes etc. sous forme de spores. Les graines de l'année précédente elles-mêmes peuvent être contaminées.
Au printemps, sous l'action combinée de températures assez fraîches de l'ordre de 16-17 °C et de l'humidité, ces spores germent en donnant de nouveaux champignons qui se développent à nouveau sur la plante.

Espèces touchées

affectant de nombreuses espèces de plantes cultivées : des arbres et arbustes fruitiers, cerisier, chêne, framboisier, groseillier, vigne, manguier, avocatier, des plantes potagères : maïs, fraisier, haricot, pois, tomate… ainsi que des arbres et arbustes d'ornement rosier

Diagnostiquez l'apparition de l'anthracnose

Symptômes

Les symptômes généraux sont les mêmes pour tous ces cas d'atteintes cryptogamiques.

  • Sur les feuilles apparaissent des taches brunes ou noires, qui peuvent être bien circulaires ou au contraire irrégulières et allongées, en bordure ou le long de nervures, selon les champignons et les plantes en cause.
  • Ces zones tachées sont plus ou moins rattachées ou regroupées, entraînant progressivement le dessèchement de la feuille qui finit par tomber comme si elle avait été brûlée par le soleil. On observe toujours une limite franche avec le reste des tissus non atteints.

Dégâts

Chez les plantes à culture potagère annuelle, l'anthracnose peut entraîner leur flétrissement complet et leur mort.
Sur les arbres et arbustes, les dégâts sont moins importants. Ces végétaux vivaces sont affaiblis par la chute des feuilles. De jeunes rameaux entiers peuvent flétrir et se dessécher par suite de développement de chancres sur les tiges.
Mais dans tous les cas, la récolte est compromise car sur des fruits comme les melons, les pommes, les fraises ou des légumes comme les haricots, les tomates… Les taches plus ou moins nombreuses et étendues ou profondes provoquent au mieux un aspect rebutant pour la consommation et au pire un pourrissement.
Les dégâts sont donc surtout importants sur les cultures annuelles telles que le maïs ou les tomates.
Les arbres et arbustes, eux, risquent de perdre leur récolte mais survivent habituellement à une attaque.
Enfin, il arrive parfois que les graines ayant été contaminées à la récolte, ne lèvent pas après avoir été semées. C'est ce qu'on appelle la fonte des semis.

Traitez préventivement l'apparition de l'anthracnose

Pratiques culturales

Ces champignons microscopiques pouvant survivre par leurs spores plusieurs années dans les sols, il est nécessaire de pratiquer des rotations de culture longues (5 à 6 ans) pour des plantes sensibles.

  • Pour des semis ou des plantations de jeunes plants, choisissez des variétés résistantes ou des graines et des plants déjà traités par un fongicide.
  • En période particulièrement humide à risque, évitez toute pratique culturale sur vos plants.
  • Respectez des distances de plantation suffisantes de façon à avoir une bonne ventilation des plantes.
  • Évitez les apports excessifs d’engrais azotés qui favorisent un développement important de nouvelles pousses plus fragiles.
  • Au printemps et en début d'été, évitez également d'arroser les feuillages.
  • En hiver, ramassez soigneusement et brûlez toutes les feuilles mortes au pied des arbres qui ont été atteints et brûlez-les.

Traitement préventif contre l'anthracnose

En cas de risques élevés de contamination , vous pouvez effectuer en fin d'hiver et début de printemps (hors périodes de gelées) une pulvérisation de vos arbres ou arbustes avec une solution de bouillie bordelaise.
Les adeptes de l'agriculture biologique utilisent régulièrement en traitement préventif de l'anthracnose, comme de nombreuses autres maladies,

Traitez curativement l'anthracnose

  • Surveillez régulièrement vos cultures au printemps et en été de façon à pouvoir intervenir très rapidement dès les premiers signes d'attaque d'anthracnose.
  • Supprimez immédiatement au sécateur feuilles et rameaux atteints, puis brûlez-les sans attendre. Désinfectez ensuite votre sécateur avec un fongicide, par exemple de l’eau de javel.
  • S'il y a des feuilles atteintes tombées au sol, ramassez-les et brûlez-les.

    Dans les produit chimique , on trouve dans le commerce de nombreux petits conditionnements d'antifongiques non spécifiques actifs aussi sur l'anthracnose à pulvériser en préventif comme en curatif. Ils sont souvent systémiques avec une durée d'action prolongée. Un des plus connus des matière actives comme : Manèbe , Mancozèbe , Azoxystrobine , Thiophanate-méthyle , Thirame .....

    Principales formes d'anthracnose

    Source : OEPP (’Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes).

    • anthracnose de la banane - Colletotrichum musae,
    • anthracnose de l'airelle - Glomerella cingulata,
    • anthracnose de la laitue - Microdochium panattonianum,
    • anthracnose de la luzerne - Colletotrichum destructivum, Colletotrichum trifolii,
    • anthracnose de l'amandier - Glomerella cingulata,
    • anthracnose de la patate douce - Elsinoe batatas,
    • anthracnose de l'arachide - Sphaceloma arachidis,
    • anthracnose de la ronce - Elsinoe veneta,
    • anthracnose de la tomate - Glomerella cingulata, Colletotrichum coccodes,
    • anthracnose de l'aubergine - Glomerella cingulata,
    • anthracnose de la vigne, anthracnose maculée de la vigne - Elsinoe ampelina,
    • anthracnose de l'avocatier - Sphaceloma perseae,
    • anthracnose de l'épinard - Colletotrichum dematium f. spinaciae
    • anthracnose de l'hévéa - Glomerella cingulata,
    • anthracnose de l'oignon blanc - Colletotrichum circinans,
    • anthracnose de l'oranger - Elsinoe australis,
    • anthracnose de l'orme - Stegophora ulmea,
    • anthracnose d'entrepôt de la poire - Neofabraea alba,
    • anthracnose d'entrepôt de la pomme - Neofabraea alba
    • anthracnose des agrumes - Glomerella cingulata, Glomerella acutata,
    • anthracnose des baies du caféier - Colletotrichum kahawae,
    • anthracnose des céréales - Glomerella graminicola,
    • anthracnose des cucurbitacées Glomerella lagenarium,
    • anthracnose des légumineuses fourragères - Kabatiella caulivora,
    • anthracnose des liliacées - Colletotrichum circinans,
    • anthracnose des pommes - Glomerella cingulata, Neofabraea alba,
    • anthracnose du carvi - Mycocentrospora acerina,
    • anthracnose du cassissier - Drepanopeziza ribis f. sp. nigri,
    • anthracnose du cerisier - Blumeriella hiemalis,
    • anthracnose du citronnier - Glomerella cingulata,
    • anthracnose du cornouiller - Discula destructiva,
    • anthracnose du cotonnier - Glomerella gossypii,
    • anthracnose du fraisier - Gnomonia fructicola, Glomerella acutata, Colletotrichum fragariae
    • anthracnose du framboisier - Elsinoe veneta,
    • anthracnose du groseillier - Drepanopeziza ribis,
    • anthracnose du groseillier à maquereaux - Drepanopeziza ribis f. sp. grossulariae,
    • anthracnose du groseillier rouge - Drepanopeziza ribis f. sp. rubri,
    • anthracnose du haricot - Colletotrichum lindemuthianum,
    • anthracnose du haricot de Lima - Colletotrichum truncatum,
    • anthracnose du jute - Colletotrichum corchorum,
    • anthracnose du lin-graine - Colletotrichum lini,
    • anthracnose du maïs - Mycosphaerella zeae-maydis, Glomerella graminicola,
    • anthracnose du manguier - Colletotrichum gloeosporioides
    • anthracnose du noyer - Gnomonia leptostyla,
    • anthracnose du palmier à huile - Cercospora elaeidis, Melanconium elaeidis,
    • anthracnose du pêcher - Neofabraea malicorticis
    • anthracnose du piment - Glomerella cingulata,
    • anthracnose du platane - Apiognomonia veneta,
    • anthracnose du poireau - Colletotrichum circinans,
    • anthracnose du poirier - Neofabraea malicorticis, Elsinoe piri,
    • anthracnose du pois - Phoma pinodella, Colletotrichum lindemuthianum, Didymella pisi, Didymella pinodes, Didymella fabae,
    • anthracnose du pois-chiche - Mycosphaerella rabiei,
    • anthracnose du poivron - Colletotrichum capsici,
    • anthracnose du pommier - Elsinoe 
    • piri, Neofabraea malicorticis,
    • anthracnose du rosier - Elsinoe rosarum,
    • anthracnose du saule - Drepanopeziza salicis,
    • anthracnose du soja - Colletotrichum truncatum, Glomerella glycines, Sphaceloma glycines,
    • anthracnose du tabac - Colletotrichum tabacum ,
    • anthracnose du théier - Elsinoe leucospila,
    • anthracnose du trèfle - Colletotrichum destructivum,
    • anthracnose du trèfle, anthracnose septentrionale du trèfle - Kabatiella caulivora.

    référence : jardinage.comprendrechoisir.com/
    https://fr.wikipedia.org/
    index 2014