Virus de la mosaïque du concombre

http://www7.inra.fr/hyp3/images/6030843.jpg

Le virus de la mosaïque du concombre (CMV, sigle de Cucumber mosaic virus) est un phytovirus pathogène du groupe des Cucumovirus appartenant à la famille des Bromoviridae.
C'est l'espèce-type du genre Cucumovirus. Ce virus a une répartition cosmopolite et peut infecter une très vaste gamme de plantes-hôtes. En fait, il est considéré, parmi tous les virus de plantes connus, comme celui qui a la plus grande gamme d'hôtes, soit plus de 1 200 espèces de végétaux.

TRANSMISSION

La transmission du CMV se fait par l'intermédiaire de nombreuses espèces de pucerons, en particulier Aphis gossypii et Myzus persicae, qui le transportent dans le stylet, selon un mode non-persistant. La transmission se fait également par les graines, par inoculation mécanique par la sève et par des plantes parasites du genre Cuscuta

SYMPTÔMES

 On observe ses symptômes plus généralement en plein champ en période estivale, mais il n'est pas rare de le rencontrer sous abris sur des plantes à proximité des ouvertures ou issues de plants contaminés en pépinière, ceci même en hiver. Ce Cucumovirus peut être à l'origine de trois principaux types de symptômes :
- une marbrure ou une mosaïque verte à jaune sur les jeunes feuilles 
http://ephytia.inra.fr/fr/I/12699/Melon-CMV-ZYMV-melon-DB-56des déformations foliaires et une réduction du limbe qui peut prendre parfois, comme pour le ToMV, un aspect en feuilles de fougères (Fern leaf). Les folioles deviennent filiformeset sont parfois réduites à leurs nervures principales, prenant alors un aspect en lacets de chaussure (shoestring). On observe parfois plusieurs étages de feuilles déformées, successifs ou non, séparés par des feuilles d'apparence normale. Dans certains cas, ce sont toutes les feuilles apicales qui sont atteintes. La croissance des plantes peut être ralentie ou bloquée. Leur fertilité et la taille des fruits en formation peuvent être réduites ;
- des lésions nécrotiques plus ou moins étendues confluant parfois sur le limbe Flétrissements des feuilles , Celles-ci peuvent gagner les pétioles puis se développer sur la tige sous la forme de stries longitudinales brunâtres (streaks) pouvant ceinturer entièrement la tige et s'étendre jusqu'à la base et l'apex de la plante qui, atteinte d'une nécrose généralisée, meure rapidement.

Les fruits, comme les feuilles, présentent des symptômes assez variés : des boursouflures, des altérations plus ou moins nécrotiques et annulaires, de couleur olivâtre à brune .

MOYENS DE LUTTE

  • éliminer les plantes malades dés l'apparition de la maladies
  • désherbage de la parcelle et l'entourage
  • désherber les pépinières et serres par grillage très fin

MÉTHODES DE LUTTE

la lutte est essentiellement prophylactique (préventive) car il n’existe pas de produits chimiques contre les virus

1-luutte basé sur l'élimination des sources de contamination

  • stérilisation des outils , du sol par phénol ou a la chaleur 
  • désinfection des mains

2-lutte basé sur l'élimination des sources de virus 

  • multiplication végétative , greffage , bouturage , marcotage , semence 
  • désherbage (permet  d'éliminer les plantes spontanées , souvent porteuse de virus sans symptômes)
  • éliminer es premier plants attaqués
  • destruction des reste de cultures après la récolte

3-lutte contre les agents vecteurs

nématodes dans le sol , insectes 

4-Thermothérapie

                                                                                                                reference : INRA - Santé des Plantes et Environnement  
                                                                                                                                       fr.wikipedia.org