Comment semer ?

Les semis peuvent se faire en place, en pépinière ou en godets ou en terrines.

Semis en place

Semer en place, c'est semer directement à l'endroit où la plante achèvera son complet développement.

Avantages du semis en place :
  • Supprime le repiquage, fait gagner du temps.
  • Favorise un bon enracinement, on ne stresse pas la plantule en la repiquant.
Inconvénients du semis en place :
  • On ne peut pas semer tant qu'il y a risque de gel.
  • Il sera nécessaire d'éclaircir pour procurer les conditions favorables à la croissance des plantules.
  • L'éclaircissage revient à sacrifier une partie des graines germées.
  • Les parties du jardin semées sont immobilisées pour une longue période avant de porter des fleurs ou des légumes.
Le semis en place se pratique pour :
  • bon nombre de fleurs annuelles (coquelicot, bleuet, nigelle, cosmos, capucine, volubilis, etc.) ;
  • la majorité des légumes-racines (carottes, radis, etc.) ;
  • les haricots, pois, fèves, melons, courges, citrouilles.
 

Semis en pépinière

La « pépinière » est un espace réservé du jardin, exposé au sud, à l'abri des vents et avec une excellente terre de jardin, meuble et riche.
  • Les conditions sont idéales pour que les graines germent dans les meilleures conditions.
  • Les plantes sont ensuite repiquées au jardin ou au potager.
Avantages du semis en pépinière :
  • Procurer aux graines les meilleures conditions de germination.
  • Éviter le gaspillage des graines (par rapport au semis en place suivi d'éclaircissage).
  • Semer alors qu'il n'y a pas de place libre au potager ou au jardin.
  • Pouvoir protéger la germination par un abri (tunnel).
Inconvénients du semis en pépinière :
  • Travail de repiquage.
  • Le repiquage se fait « à racines nues », ce qui stresse la plantule, qui reprend parfois mal.
Le semis en pépinière se pratique pour :
  • les poireaux, les choux, la laitue, etc.
  • certaines plantes à germination délicate (mélisse, marjolaine).

Semis en godets ou en terrines

Le semis en godets ou en terrines permet de semer sous abri, tôt dans la saison.
Avantages du semis en godets ou terrines :
  • Terrines et godets peuvent se mettre sous abri (dans la maison ou dans une serre).
  • Le godet facilite le repiquage ultérieur et la reprise de la croissance (on prend la plantule avec sa petite motte, au lieu de la prendre « à racines nues »).
Inconvénients du semis en godets ou terrines :
  • Prend beaucoup de place
  • Travail de repiquage.
Le semis en godets ou en terrines se pratique pour des plantes fragiles et sensibles, tels la courgette ou le tournesol.



Comment semer : trois manières de semer

Les semis se font à la volée, en ligne ou en poquets :
  • Semis à la volée : les graines sont jetées au hasard à la main.
  • Semis en lignes : les graines sont jetées dans un sillon préalablement tracé.
  • Semis en poquets : les graines sont enfouies par 2 ou 3 dans un même trou.

Comment semer : recouvrir les semis

  • Les graines les plus fines (cosmos, nigelles, céleris, etc.) sont semées en surface, à peine recouverte d'un peu de terre légère.
  • Les graines moyennes (carottes, etc.) sont à recouvrir d'environ 1 cm de terre légère.
  • Les grosses graines (capucines, haricots, etc.) sont semées en poquets et enterrées de 3 cm environ.
Dans tous les cas, le semis doit être suivi d'un arrosage abondant en pluie fine, à renouveler très régulièrement pendant la période de germination.
  
référence : comprendrechoisir.com