- Faire un marcottage aérien

Faire un marcottage aérien




Le marcottage aérien est une technique de multiplication qui s’applique aux plantes à port érigé (dressé) dont les tiges sont trop rigides ou cassantes pour être ployées et pliées, rendant le marcottage en cépée ou par couchage impossible.
Parmi ses plantes, citons l'olivier, le rosier, l’hibiscus, le magnolia, l’érable, le mûrier blanc ou encore le ficus.
La production de racines se fait sur une tige hors sol. Cette méthode présente l’avantage de pouvoir fournir directement de grands sujets à replanter.
Voici comment faire un marcottage aérien.

Marcottage aérien en intérieur ou en extérieur ?

À l’extérieur vous la pratiquerez en été pour que la température soit suffisante (supérieure à 20 °C).
En intérieur chauffé, vous pourrez l’effectuer tout au long de l’année. Toutefois, évitez la période de dormance s’il y en a.

1-Préparez la tige

Préparez la tige
  • Choisissez une branche ou une tige à marcotter.
  • Choisissez un emplacement suffisamment long (10 cm environ) et sans feuille (ou supprimez-les).
  • À l’aide d’un greffoir, faites une incision annulaire d’environ 0,5 cm de profondeur et 1 à 2 cm de largeur de préférence sous un œil. Elle va freiner le retour de la sève descendante.
  • Faites une incision verticale et enlevez l’anneau d’écorce.
  • Vous pouvez badigeonner l’incision d’hormone de bouturage (ce n’est pas obligatoire mais vous accélérerez ainsi le processus).

2-Mettez en place le manchon

Mettez en place le manchon
Enveloppez la portion de tige ainsi mise à nue avec un manchon confectionné avec du plastique transparent.
  • Commencez par lier le bas du manchon avec du raphia ou un adhésif sans comprimer l’écorce.
  • Remplissez-le d’un mélange de bon terreau à bouturer et de mousse.
  • Humidifiez bien ce mélange à l’aide d’une bouteille d’eau.
  • Fermez soigneusement la partie supérieure du manchon pour conserver cette humidité.
  • Entourez le manchon de papier aluminium pour le rendre opaque à la lumière.
  • Si la température environnante est élevée, vérifiez de temps en temps l’humidité du substrat et rajustez si nécessaire.

3-Sevrez la marcotte

Sevrez la marcotte

Attendez 2 mois au moins avant de jeter un coup d’œil en ouvrant le papier alu. Refermez après avoir réhumidifié si le réseau de racines n’est pas suffisant.
Sinon, sevrez la marcotte au sécateur et repiquez-la dans un pot ou en pleine terre.
Pour des arbustes (hibiscus, magnolias, etc.), rabattez un peu le nouveau plant avant de le repiquer pour diminuer sa vigueur et laisser un peu de temps d’adaptation au nouveau système racinaire.
Conseil : il est préférable de sevrer en période de repos végétatif ou après la chute des feuilles s’il s’agit d’une plante à feuillage caduc.

référence : comprendrechoisir.com