L'UE voit en l'Afrique un marché potentiel pour son secteur agricole


L'UE voit en l'Afrique un marché potentiel pour son secteur agricole qui a été durement touché par l’embargo russe sur les produits alimentaires provenant des 28 membres du bloc européen.
"Nous faisons beaucoup d'affaires avec l'Afrique et il est une source potentielle en croissance pour les marchés européens," a déclaré le commissaire européen pour l'agriculture et le développement rural Phil Hogan lors d'une conférence de presse.
Il a noté que "les pays d'Afrique du Nord comme l'Algérie, le Maroc et le Nigeria sont de grands importateurs des produits agricoles des pays européens. Nous continuons à avoir de très bonnes opportunités à saisir là bas, a-t-il dit.
Hogan dit qu'il espère se rendre au Maroc l'année prochaine dans le but d'approfondir davantage les relations dans le secteur agricole.
Le fonctionnaire de l'UE a admis que le secteur de l'agriculture dans l'UE a été durement touché par les sanctions russes "Nous essayons d’anticiper que le problème ne se propage à d'autres Etats membres de l'UE a-t-il averti.
Le gouvernement russe a annoncé au début de ce mois-ci qu'il continuerait son embargo sur les produits alimentaires provenant de l'UE pour une autre année. La Russie a imposé l'embargo pour la première fois en août 2014, en représailles contre les sanctions que l'UE a mis contre la Russie pour son occupation de la Crimée.
Selon les statistiques de l'UE, 12 pour cent des fruits et légumes de l'Europe et 10 pour cent de celui des produits laitiers étaient exportés vers la Russie.