- Réaliser une greffe en écusson

Réaliser une greffe en écusson



La greffe en écusson est une technique de multiplication très utilisée qui s’applique particulièrement (mais pas seulement) sur les arbres fruitiers à noyaux et les rosiers.
Comme pour la greffe en couronne, cette technique permet par exemple :
  • d’installer des cultivars productifs sur des arbres fruitiers qui ne le sont plus ;
  • d’ajouter des branches de cultivars pollinisateurs.
  • de permettre à une variété de mieux résister aux maladies, au froid, etc.
Selon les espèces, la greffe en écusson se réalise en été ou au printemps :
  • Au printemps, on parle de greffe « à œil poussant », car le départ en végétation se fait en quelques semaines.
  • En été, on parle de greffe « à œil dormant », car le départ en végétation ne se fera qu’au printemps suivant.
Réaliser une greffe en écusson est plus délicat à mettre en œuvre qu’une greffe en couronne et a plus de risques d’échec.

1-Préparez le porte-greffe

Préparez le porte-greffe
© Finemedia
  • Préparez le porte-greffe en l’arrosant régulièrement pendant les 2 semaines précédant la greffe.
  • Supprimez les feuilles et rameaux situés sur la partie à greffer.
  • Choisissez une partie sans nœuds, sans blessures et sans maladies.
  • À l’aide d’un greffoir bien affûté et propre, faites une entaille en T :
    • de 2 cm de large ;
    • de 3 à 4 cm de haut.

2- Sélectionnez le greffon

  • Repérez une plante sans maladies et bon producteur dans le cas d’un fruitier.
  • Sélectionnez un rameau de l’année bien aoûté et comportant de beaux yeux.
  • Coupez au sécateur la tige servant à prélever le greffon (écusson). Cette portion de tige doit avoir un diamètre approximativement égal à celui d’un doigt.
Note : vous pourrez les conserver quelques jours au frais et en les enveloppant dans un tissu humide. Au préalable, pour une meilleure conservation, supprimez toutes les feuilles.

3-Prélevez l’écusson

Prélevez l’écusson
© Finemedia
  • Choisissez un œil (petit bourgeon) bien formé à l’aisselle d’une feuille.
  • Coupez la feuille en laissant une partie du pétiole.
  • À l’aide du greffoir, faites une incision à environ 1,5 cm au-dessous et au-dessus de l’œil.
  • Glissez la lame du greffoir sous l’écorce, de haut en bas, sans entamer le bois.
  • Une fois l’écusson prélevé, retournez-le pour vous assurer qu’il n’y a pas de bois, sinon détachez-le délicatement à l’aide de la spatule du greffoir.

4- Placez l’écusson

Placez l’écusson
© Finemedia
  • Décollez délicatement l’écorce de l’incision en T du porte-greffe.
  • Insérez l’écusson dans l’encoche.
  • Faites le descendre au maximum dans l’encoche à l’aide de la spatule du greffoir.
  • Coupez horizontalement la partie dépassant du T.
  • Pressez légèrement des deux côtés de l’écusson pour vous assurer que l’écusson soit bien en contact avec le porte-greffe.
  • Remontez légèrement l’écusson au besoin pour bien faire coïncider sa partie haute avec la barre horizontale du T.

5-Ligaturez la greffe

Ligaturez la greffe
© Finemedia

  • Ligaturez la greffe avec des Flexi bandes ou du raphia humide.
  • Couvrez bien les parties entaillées, mais sans recouvrir le bourgeon !
La greffe est réussie si le pétiole laissé sur le greffon tombe au bout de 15 jours.
  • Coupez les liens une fois qu’un nouveau rameau de 5 cm minimum s’est formé.
  • Rabattez le porte-greffe à environ 10 cm au-dessus de la greffe, une fois que le nouveau rameau atteint 30 cm environ.
  • Coupez par la suite toute nouvelle pousse se formant sur le porte-greffe, entre le sol et la greffe.
 
référence : comprendrechoisir.com