Repiquage

 

Repiquage : introduction

Si vous avez semé en pépinière ou en godets, lorsque les jeunes plants sortent de terre et s'ornent de minuscules feuilles, il est temps de les repiquer : pour cela on prélève la plantule de son endroit initial et on la replante, soit dans un contenant plus grand, soit en pleine terre, à son emplacement définitif.
Le bon moment pour repiquer est lorsque deux ou trois petites feuilles sont sorties. Il est inutile, voire néfaste d'attendre davantage.

Comment procéder au repiquage ?

Le repiquage sera plus ou moins délicat selon que la plante est à racines nues ou en motte. Dans tous les cas il est important, quelques heures avant le repiquage, d'arroser aussi bien les plantules que la terre qui va les accueillir une fois repiquées.

Plantes à racines nues

Les plantes à racines nues sont des plantes dont les racines ne sont pas protégées par une motte de terre. C'est le cas d'une bonne partie des plantes semées en pépinière, en particulier les légumes.
  • Avec une fourchette, on prélève délicatement la plantule avec ses racines, sans motte de terre.
  • Avec un plantoir ou un mini-plantoir on forme un trou dans la terre et on y glisse doucement les racines de la plantule.
    • On tasse légèrement la terre afin d'éviter qu'il y ait de l'air autour des racines.
    • On arrose alors en pluie fine et on veille à arroser régulièrement pendant la période suivant le repiquage.

Plantes en mottes

  • Si les plants ont été semés en godets individuels, on démoule doucement la plantule en veillant à ce que la motte adhère bien aux racines.
  • Avec un plantoir, on forme un trou dans la terre.
  • On y glisse délicatement la petite motte avec sa plantule en faisant bien adhérer la terre autour du plant.
  • On arrose alors en pluie fine et on veille à arroser régulièrement pendant la période suivant le repiquage.

Repiquage : à quelle profondeur ?

Selon les végétaux, on repique les jeunes plantules plus ou moins profondément :
  • Repiquage « flottant » (pour les fraisiers par exemple) : la plantule est à peine enfoncée dans le sol, le collet n'étant pas enterré.
  • Repiquage assez profond (pour la grande majorité des végétaux) : la plantule est enterrée dans le sol jusqu'à la base des deux premières feuilles.
  • Repiquage profond (pour les tomates par exemple) : la plantule est enterrée dans le sol jusqu'au sommet des deux premières feuilles.

référence : comprendrechoisir.com