- Installation des cultures maraichères sous abris serre

Installation des cultures maraichères sous abris serre


SOMMAIRE 
  1. LABOURS DES PARCELLES
    • Labour profond 
    • Labour superficiel
  2.  APPORTS DES ENGRAIS DE FOND
    • Fumure organique de fond
    • Fumure minérale de fond
  3. CONFECTION DES ADOS 
  4. INSTALLATION DU SYSTÈME D'IRRIGATION 
  5. INSTALLATION DU PAILLAGE PLASTIQUE
  6. LA DÉSINFECTIONS DU SOL
  7. PLANTATION



  1 . LABOURS DES PARCELLES

 Labour profond

 Le labour profond consiste à travailler le sol à une profondeur de 30 à 40 cm . Le matériel utilisé pour cette opération est le Charrue à disques , ou une charrue à socs . Il est pratiqué 15 à 20 jours avant la plantation 

les objectifs visées par le labour profond :

  • retourner le sol en surface pour assurer son aération 
  • Exposition des couches profondes du sol au soleil (Solarisation) et ce dans le but de détruire les oeufs des insectes , les mycéliums , des champignons , les verres , les larves ..
  • Ameublir le sol en surface 
  • faciliter le drainage des excès d'eau des irrigations
  • Détruire les mauvais Herbes ( vivaces , annuelles )

Labour superficiel


On entend par superficiel un labour qui s'effectue autour de 10-15 cm de profondeur.

  • Amélioration de l'état structural, de l'ensemble de la couche labourée. Lors du retournement de la bande de terre, celle-ci se disloque, ce qui accroît la porosité et fragmente les volumes de sol tassés lors de la culture précédente. Par ailleurs, la labour en remontant à la surface des volumes de sol qui, sinon, seraient restés protégés en profondeur, favorise l'action du climat et des outils de reprise. Enfin le labour facilite la fabrication du lit de semences.
  • Enfouissement des matières organiques présentes à la surface du sol : résidus de culture, fumier, cultures intermédiaires, prairies.
  • Enfouissement des engrais de fond et des résidus de pesticides. Le labour permet de mettre à disposition des racines les éléments peu mobiles dans le sol (phosphore, potassium) et de diluer dans une masse importante de terre des résidus laissés par la culture précédente et qui pourraient nuire à la suivante.

 2 . APPORTS DES ENGRAIS DE FOND 

Fumure organique de fond  

 Elle est réalisée par apport de fumier de vache bien décomposé . Son rôle est de fournir au sol une richesse en matière organique favorable à la croissance et au développement des plantes .
par ailleurs , en zones primeurs ou le sol est de nature sablonneuse , un apport de fumier joue un rôle aussi bien physique ( améliorer le structure du sol ) que chimique ( apport de matière organique )
Le fumier est apporté dans la parcelle selon deux modes d'apports :
  • Répandu sur toute la parcelle , puis enfoui au moment du covercropage
  • Placé dans des tranchée  avec les engrais minéraux
En général , les quantités apportés par hectare sont l'ordre de 40 à 60 T.
la fumier de volaille riche en élément minéraux , chauffe le sol , mais peut augmenter le taux de salinité du sol 


Fumure minérale de fond

Les engrais minéraux sont des éléments d'origine minérale naturelle provenant de gisements (potasse, phosphate...) ou produits par l'industrie chimique. Ils fournissent la plante en minéraux directement assimilables . Les engrais minéraux dits « simples » apportent un seul élément à la fois, alors que la majorité des engrais minéraux de synthèse sont spécialement formulés pour être adaptés à des besoins plus globaux et contiennent 3 composants principaux : l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K).
Ces engrais chimiques doivent être utilisés avec précaution, ils doivent être homologués et les doses recommandées ainsi que les conditions d'emploi doivent être scrupuleusement respectées au risque d'obtenir un résultat contraire à celui escompté.
 ces éléments minéraux sont apportés par des engrais tels que :
  • le sulfate d'ammoniaque : 21 % N
  • Le sulfate de potasse : 48 % de K2O
  • Le superphosphate triple : 45 % de P2O5
  • L'urée : 46 % N
Ces engrais de fond apporté avant a plantation car les formes qu'ils contiennent est peu mobile dans le sol et nécessite un certain temps pour être assimilés par les plantes 

Les engrais de fond minéraux sont apportés et enterre avec le fumier dans des tranchés qui ultérieurement vont être le lieu de plantation des cultures après leur fermeture 


Les quantités d'engrais miséreux à apporter et on relation avec la richesse du sol en élément minimaux 

  3 . CONFECTION DES ADOS 

En culture sous abri serre , les ados constituent le lieu de la plantation des plantules, ce sont des billons applicatifs a leur surface , ils ont une largeur qui va jusqu’à 60 cm et une hauteur de 10 - 15 cm
Les ados présente plusieurs avantages à savoir :
  • augmentation le densité de plantation ( plantation en ligne ou jumelés )
  • permet d'utilisation du système d'irrigation goute à goute ) 
  • permet d'utilisation du paillage plastique 
  • permet de pratiquer la fertilisation 
  • facilité de développement du système racinaire 

 4 . INSTALLATION DU SYSTÈME D'IRRIGATION 

cette opération consiste à placer des rampes d'irrigation sur les ados qui sont déjà confectionnés . cependant , il existe plusieurs types de rampes à différente débits , et qui sont utilisé pour l'irrigation des cultures cultivé

le système d'irrigation localisé présente en effet certains avantages tels que: 

  • L'eau est utilisée avec une efficacité maximale, directement pour nourrir les racines des plantes
  • Système très économe en eau jusqu'a , pratiquement pas de pertes d'eau par évaporation
  • L'eau ne touche pas les feuilles, écartant ainsi tout risque de brûlure ou d'exposition aux maladies
  • On n'arrose pas les mauvaises herbes, évitant ainsi leur prolifération
  •  Amélioration de la fertilisation. l’application de l’eau et des nutriments directement sur le système radiculaire permet d’amélioré la fertilisation, spécialement celle des minéraux qui ont une faible mobilité dans le sol comme le K et le P
  • Économie du cout énergétique. C’est, en général, un des avantages des systèmes d’irrigation par goutte à goutte (comparé avec les systèmes par aspersion
  • Amélioration de la structure du sol. Le sol est moins compact, avec une meilleure aération du terrain, une meilleure structure du profil de sol, ce qui facilite le développement des cultures
le système d'irrigation localisé présente des inconvénients tels que : 
  • Bouchage ou colmatage des trous d'irrigation par :
    • Soit les suspensions de sable ,de terre qui sont acheminées par l'eau depuis le puits 
    • Soit par les résidus des engrais apportés au moment de la fertilisation
  • Le prix d'installation des rampes et les accessoires coutent chers 

 5 . INSTALLATION DU PAILLAGE PLASTIQUE

Le paillage plastique consiste à couvrir les ados par un film plastique de faible épaisseur (40 um) et de couleur : noire , blache , ou noire du coté du sol et blanche du coté de sa surface supérieure . Les objectifs visé par l'utilisation du paillage plastique résident dans : 

  • Lutte contre les mauvais herbes 
  • carder un certain taux d'humidité au niveau du sol (limitation des évaporations d'eau après irrigation ) 
  • garder une quantité de chaleur surtout en hiver au niveau du sol     
  • permet de préserver la qualité du fruit 
  • évite le contact des premières  feuilles avec le sol et par conséquent évité le contamination des plantes par les agents pathogène du sol 

avant l'application du paillage on doit  veiller  à ce que les ados soient bien nivélés à leurs  surface , par ailleures , pour réaliser le paillage on doit procéder à l'atalage des rubans films sur chaque ados au dessus des tuyaux d'irrigation 
En pratique generalemet l'étalage du film plastique en temps chaud ,ce qui facilite sa dilatation et rend facile le confection des trous de plantation
Dans les zones ou kes soles sont nature sablonneuse  qui se réchauffent rapidement ;les agriculteurs utiliser le film plastique blanc ou biface noire et blanc pour éviter les excès de chaleur au niveau du sol , et par conséquent 
diminuer les besoins en eau des plantes  
  

 6 . LA DÉSINFECTIONS DU SOL

La désinfection du sol est une opération qui pratiqué en culture sous abri serre dans l'objectif de éliminé les ennemis de culture tels que les champignons les insectes les nématodes ...
Les produit utilisés sont des produit chimique homologués qui sont utilisé avant la plantation de la culture . il consiste a injecter un gaz dans le sol  
Le gaz injecté directement dans les rampes d'irrigation , soit dans ds gaines préalablement aménagées sous le paillage plastique le long des lignes de plantation

AVANT :

  • Éliminer le maximum de résidus des cultures malades et surtout de système racinaire : ce ci permet d’enlever de la parcelle une partie de l’inoculum.
  • Éviter tout apport de matière organique avant désinfection car cela peut perturber la diffusion des gaz dans le sol.
  • Préparer le sol comme pour un semis. Décompacter le sol le plus profondément possible (le gaz ne diffusera que dans la partie meuble du sol) et le plus émietté possible (toujours pour faciliter la pénétration du gaz dans le volume de terre et dans tous les agrégats). Le sol doit être exempt de mottes et de débris végétaux non décomposés sur toute l’épaisseur à désinfecter.
  • Humidifier le sol en plusieurs fois (pour éviter la compaction) et assez tôt pour provoquer le réveil des organes de conservation des champignons et avoir le sol à la bonne humidité
MISE EN PLACE D’UN FILM BARRIÈRE APRÈS LE DÉSINFECTION :

Un film barrière doit être mis en place . Celui-ci limite au maximum la
volatilisation des gaz actifs et permet ainsi d’optimiser l’efficacité de la désinfection. La durée de mise en place dépend de la température du sol


AÉRATION APRÈS 15 JOURS :

Afin d’accélérer la disparition des gaz actifs, le sol peut être aéré par une façon culturale en prenant la précaution de ne pas incorporer et remonter de la terre non désinfectée. L’outil employé pour l’aération doit être propre et désinfecté afin d’éviter toute re-contamination par des agents pathogènes.


APRÈS :


  • Éviter de contaminer le sol trop rapidement avec les outils de travail de sol, les pneus ou avec le plant. Ne pas retravailler le sol en profondeur (respecter le niveau de sol désinfecté).
  • Quelle que soit la technique de désinfection une assez grande perturbation des équilibres biologiques et parfois chimiques peut se produire.
  • Attention à la gestion de l’azote derrière désinfection : les bactéries permettant le cycle de l’azote sont détruites et il peut y avoir des largages importants d’azote sous forme ammoniacale.
  • Prévoir un certain laps de temps pour toutes ces opérations ainsi que pour le délai avant remise en culture 

  7 . LA PLANTATION

La plantation est la mise en place des plantules dans leurs places définitives jusqu’à la fin de leur cycle 
cependant avant de procéder a la plantation il faut confectionner des trous sur la paillage plastique appelés les trous de plantation qui vont recevoir les plantules en motte ultérieurement et qui sont situés à 10 cm des goutteurs sur la ligne de plantation ; Ensuite à la veille de la plantation il faut procéder à une irrigation de la parcelle 
Après un certain temps des plantules dans la pépinière , leur mise en place définitivement a lieu lorsque celles-ci ont attend un stade de croissance de 3 à 4 feuilles (tomate )
la plantation réaliser sur les ados en lignes simples ou jumellées .... les distance des plantations en générale comme suite :
  • 0.20 m entre lignes simples de plantation 
  • 0.I40 m entre plantes sue les même ligne de plantation
  • Entre des ligne jumellées et varia entre 0.80 et 1.20