Sénégal : Plus de 42 milliards de l’ue pour l’agriculture et la coopération au développement


Dakar, 26 oct ( Agence de Presse Sénégalaise ) - L’Union européenne a octroyé au Sénégal un financement de 39 milliards FCFA pour améliorer les performances de l’agriculture d’une part et d’autre part plus de 3 milliards pour renforcer la mise en œuvre de la coopération au développement.

’’L’agriculture est l’épine dorsale du développement en Afrique. Il faut des engagements forts de tous les acteurs pour promouvoir une agriculture inclusive et compétitive qui augmente la sécurité alimentaire, génère de la croissance et crée des emplois pour les jeunes’’, a souligné le Joaquim Conzalez Dugay, chef de la délégation de l’UE Sénégal.

Il s’exprimait lors de la signature de convention de financement, sous forme de don non remboursable d’un montant de 42 milliards 575 millions FCFA avec le gouvernement du Sénégal.

Cet accord consiste à octroyer au trésor public 39 milliards 300 millions FCFA pour améliorer les performances de l’agriculture et 3 milliards 275 millions FCFA pour renforcer la mise en œuvre de la coopération au développement.

Avec le Programme indicatif national 2014-2017, l’UE prévoit de dégager une enveloppe d’un montant de 200 millions d’Euros, soit environs cent trente et un milliards (131) FCFA pour financer les trois secteurs de concentration retenus dans le cadre du 11 ème FED, selon le ministre de l’économie et des Finances, Amadou Bâ.

Il s’agit du des secteurs ’’Renforcement de la gouvernance démocratique’’ pour un montant de 13,12 milliards FCFA, ’’Développement agricole durable et sécurité alimentaire’’ à hauteur de 68, 9 milliards, ’’Eau et assainissement’’ pour un montant de 42,64 milliards de FCFA.

Selon le ministre de l’Economie, ’’cet appui financier va soutenir sur une période de trois les réformes suivantes : une transparence accrue dans le secteur de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, l’amélioration de la programmation budgétaire pour la sécurité alimentaire, le renforcement des ressources humaines du ministère de l’agriculture, l’amélioration des revenus des agriculteurs à travers la reconstruction du capital semencier de la filière arachidière’’ entre autres.