Les éléments secondaires ou méso-éléments ( Le soufre (S))



Compose la matière sèche à raison de 0.1 à 0.6% et est exprimé en SO3. Le soufre est considéré comme un élément plastique et catalytique.

Les différentes sources de soufre  

Le soufre se retrouve sous trois formes dans les sols : 
  • Composant de la croûte terrestre sous forme de sulfures et de sulfates, notamment dans les roches volcaniques. La forme minérale est composée de FeS2, CuFeS2 (calcopyrite) et surtout le gypse (CaSO4). La forme SO4 2- est fortement lixiviable. 
  • Les amendements organiques dans lequel le soufre est sous forme de protéines sulfureuses issus de la décomposition des animaux et végétaux. Il constitue l’essentiel du soufre dans le sol. 
  • L’atmosphère qui contient de l’anhydride sulfureux (SO2) issu de la combustion pétrolière ainsi que des éruptions volcaniques. Il est redistribué aux sols par les pluies et est directement absorbé par les feuilles.  
La minéralisation du soufre organique est semblable à celle de l’azote.
                            Sorg → SH2 → S → SO4 2- 

L’administration du soufre et son assimilation

On estime que 90% des apports de soufre sont assurés par les pluies. Les 10% restant sont assurés par la minéralisation des substrats, les produits phytosanitaires et les engrais. L’apport de soufre permet de lutter contre une trop forte alcalinisation des substrats et ainsi empêcher les blocages d’autres éléments tels que le manganèse

L’assimilation s’effectue sous forme de sulfates au niveau des racines et de SO2 au niveau du feuillage. Il est peu mobile dans la plante ce qui fait que les carences se manifeste d’abord sur le jeune feuillage. Il peut être conservé dans le suc cellulaire provisoirement. On le trouve dans la plante sous forme minérale (CaSO4), organique (éthers et protéines sulfurés, les essences aromatiques, l’acide sulfo-cyanique). 

Les rôles physiologiques et agronomiques du soufre

  • Il entre dans la constitution de trois acides aminés (la cystéine, la cystine et la méthionine) et donc dans de nombreuses protéines. 
  • Il compose les molécules organiques volatiles et aromatiques. 
  • Il est impliqué dans la synthèse des vitamines 
  • Constituant du coenzyme A jouant un rôle important dans le métabolisme lipidique et glucidique ce qui le rend important dans les essences à graines oléagineuse, les plantes médicinales et aromatiques. 
  • Composant de différentes enzymes.  

Les carences en soufre

Assez rare si les plantes sont arrosées à l’eau de pluie.

- Chlorose occasionnée par le défaut d’enzymes nécessaire à la fabrication de la chlorophylle. 
- Plantes chétives. 
- Similarité avec les carences en azote 
- Diminution de l’assimilation des nitrates avec augmentation de composés aminique et amidiques.  


Les excès en soufre

- Accumulation excessive de sels 
- Perturbation de l’assimilation du molybdène.